Tirs groupés des libéraux sur Macky Sall

La manifestation des libéraux qui s’est tenue hier à la place de l’Obélisque a vu la participation de nombreux responsables du Parti démocratique sénégalais (Pds). Les personnes convoquées à la section de recherche de la gendarmerie étaient les plus remarquables. Macky Sall n’a pas été épargné par les manifestants qui se sont défoulés sur lui. Voici des extraits de leur allocution, tiré du journal L’As:
Bara Gaye, dans sa prise de parole, n’y est pas allé par quatre chemins pour, à la limite, insulter le Président de la République. « Macky Sall et son entourage sont tous des incapables face aux enjeux du pays » a-t-il aboyé d’emblée. La Crei et les auditions, qu’ils qualifient d’acharnement, étant la cause principale de leur manifestation, le leader de l’Ujtl ne s’est pas gêné pour fustiger sa réactivation et accuser au passage le chef de l’Etat d’être « le plus grand voleur ».

Abdoul Aziz Diop attaque Latif Coulibaly et Souleymane Jules Diop en rappelant le genre de langage qu’ils avaient tenu avant d’être nommés par Macky Sall à des postes de responsabilités. « Latif avait dit que Macky n’a pas l’envergure pour diriger le Sénégal. Souleymane Jules Diop demandait d’élucider le milliard qu’il a utilisé pour la construction de sa maison » a-t-il dit.

Modou Diagne Fada après avoir donné l’historique de la Place de l’Obélisque qui appartiendrait au Pds, crache son venin sur Macky Sall et la ministre de la Justice. « La Place de l’Obélisque est celle du Pds depuis l’opposition » a-t-il soutenu. « Nous avons décidé de les dégager en 2017. Macky et Mimi Touré instrumentalisent les procureurs et nous disons non aux auditions sélectives » a-t-il persiflé.

Au tour de Me Ousmane Ngom d’en rajouter une couche. « Macky a l’habitude de déterrer des morts. Il a déterré la Crei enterré depuis 1981, il a déterré le Ps et l’Afp morts depuis longtemps ». Toutefois ce qu’il a ajouté laisse penser que Macky Sall est aussi un bon fossoyeur. « Il veut enterrer ses anciens compagnons Alioune Badara Cissé et Mbaye Ndiaye et ensevelir le Pds mais nous disons non » a indiqué Ousmane Ngom acerbe.

Souleymane Ndéné Ndiaye embouche la même trompette que ses prédécesseurs. D’après lui, « cette mobilisation exceptionnelle est la preuve que le lion ne dormait pas, il somnolait ». S’attaquant à la voie du développement qui constitue la ligne de conduite du Président de la République, l’ex-PM estime que le « Yoonu Yokkuté » n’est prospère que pour Macky Sall et ses proches. Il a donc lancé un appel à la solidarité en ces moments où ils doivent faire face à l’adversité. « Veillons au grain jusqu’au bout et préparons le combat » a-t-il invité ses frères de parti.

Aida Mbodj, elle, s’en est pris, très ironique, au ministre du Tourisme et des Loisir. A Macky Sall il demande d’utiliser Youssou Ndour pour divertir la galerie au lieu de la Justice qui est une institution sérieuse.

Woré Sarr, quant à elle, invite ses camarades à ne reculer devant rien même devant la prison « comme au bon vieux temps de l’opposition avec Wade ».

Oumar Sarr, bouclant la boucle, assure que le Pds n’est pas encore mort et ne le sera pas car Macky Sall est incapable de le détruire malgré ses tentatives. « On est debout, le Pds et le peuple du Sopi est debout. On est là à les vilipender aujourd’hui et demain. Macky Sall doit savoir qu’il ne peut pas nous détruire, il ne peut pas nous affronter » a-t-il fait savoir.

REWMI.COM/NFG