L’ambassadeur de France au Sénégal encourage le tourisme en Casamance

L’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, a demandé aux touristes français de continuer à visiter la Casamance, une “destination merveilleuse” au Sénégal, les appelant toutefois à ne pas voyager la nuit dans cette zone sud du Sénégal.

“Je suis venu une quinzaine de fois en Casamance, moi j’encourage les Français à venir en Casamance, qui est destination merveilleuse’’, a-t-il déclaré mercredi à des journalistes à Pakour, en marge d’une visite de terrain dans le département de Vélingara.
“La Casamance à un potentiel touristique très important, et si vous regardez les conseils que je donne aux voyageurs, c’est des conseils de bons sens : c’est-à-dire de ne pas voyager la nuit, d’éviter les zones minées et les bordures des frontières qui peuvent parfois être dangereuses (…)’’, a-t-il ajouté.

C’est en marge du baptême d’un certain nombre d’infrastructures scolaires que l’ambassadeur de France au Sénégal et le ministre de l’éducation nationale ont présidé ce lundi, que Christophe Bigot est revenu sur l’engagement de la France à booster l’économie de la région naturelle de Casamance. « L’ampleur des actions qui sont menées par la France au Sénégal est énorme », a déclaré le chef de la diplomatie française au Sénégal avant de préciser les actions qui touchent à la relance du tourisme, au développement agricole dans la région de Sédiou, à l’emploi des jeunes par la création de petites et moyennes entreprises entre autres.
D’après Christophe Bigot, le montant total des projets réalisés en Casamance depuis 2007 est chiffré à 80 milliards de Fcfa…

Le diplomate dit encourager la relance du tourisme en Casamance et rappelle avoir ainsi participé aux 72 heures de Diembéring, une manifestation de ce village de Basse-Casamance portant sur ce sujet.
L’ambassadeur de France au Sénégal a par ailleurs annoncé la prochaine visite en France du ministre Sénégalais en charge du tourisme, avant la fin de ce mois de mars, pour examiner avec les acteurs français “les moyens et les modalités” du développement du tourisme en Casamance.
La visite de terrain effectuée par le diplomate français en Casamance visait à rencontrer les acteurs du développement à la base, en vue de s’entretenir avec eux de questions liées à l’immigration régulière, à l’éducation, à la santé et à la culture, entre autres problématiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here