Idrissa Seck et Karim Wade : Réconciliation ou réel complot ?

Un nouveau vent souffle entre les deux hommes. Idrissa Seck semble résolu à re-tisser des liens de « fraternité » avec Karim Wade. Une révélation surprenante quand on connait les relations tendues qu’ils partageaient jusqu’à présent.
Les deux hommes se regardaient en chiens de faïence depuis plusieurs années. Personne ne pouvait alors s’imaginer que les deux frères ennemis pourraient un jour retrouver et voguer dans la même barque.

 

Précisant sa pensée ce samedi sur les ondes de Rfi, Idrissa Seck a étalé sa vision des choses. Il a ainsi souligné ne pas travailler « avec lui (le Président Wade), mais je suis heureux de m’être réconcilié avec lui et Karim. J’ai retrouvé en lui le père, j’ai retrouvé en Karim le frère. Qu’il me soutienne ou pas, qu’on s’entende ou pas sur le plan politique, c’est ma responsabilité et mon engagement de restaurer sa dignité. Pas pour sa personne, pour le bénéfice du Sénégal ».

Parlant toujours du bon diplomate qu’était Me Wade, le leader de Reewmi juge que « l’Afrique en est privée. Parce que Wade étant dans ces troubles-là avec Macky Sall, les autres chefs d’Etat ne voulant pas gêner Macky Sall, les autres institutions internationales ne voulant pas le gêner, ne vont pas recourir à Wade. C’est ce gâchis là que je veux réparer».

Des declarations surprenantes, quand on sait qu’ils passaient leur temps à se dézinguer et à s’attaquer publiquement dans la presse. On parlait même de haine viscérale l’un envers l’autre, ils se voyaient comme des rivaux.

  • « Idrissa Seck : « Mon seul problème, c’est Abdoulaye Wade » annoncait la Une du magazine JeuneAfrique en janvier 2012.
  • « Idrissa Seck – Karim Wade : une guerre à mort. (Par Cheikh Yérim Seck) » evoquait le magazine Dakaractu en septembre 2011.
  • « Idrissa Seck gâte le nom de Karim Wade sur RFI », Idrissa Seck n’était pas passer par quatre chemins pour fustiger sur les ondes de la RFI: « Je suis content pour ses enfants, ses deux filles orphelines de mère et privées de père depuis 4 ans. Je suis content pour son vieux père âgé de plus de 90 ans et sa mère. Mais au-delà de ça, je trouve sa libération scandaleuse parce que c’est le résultat d’un deal » avait-il déclaré.
  • « Idrissa Seck sur la libération de Karim Wade : c’est un deal, c’est la preuve que Macky Sall, Wade et son fils obéissent à des ordres » titre qui faisait la Une de Actusen.

La libération de Karim Wade annulait alors toutes ses chances de devenir président !

Depuis 2012, ils mènent une guérilla sans fin et aujourd’hui ils veulent s’unir et travailler main dans la main. Réconciliation ou réel complot ? Les Sénégalais se posent aujourd’hui la question !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here