Coupe du monde 2018 : la Croatie rejoint la France en finale

Les Croates sont passés par la prolongation pour battre les Anglais (2-1). Ce sera la première finale de leur histoire, face une équipe de France qui arrivera plus reposée.

 

Pour la première fois de son histoire, la Croatie va jouer une finale de Coupe du monde. Au bout d’une demi-finale qui est allée en prolongation, les Croates ont battu les Anglais.

C’est la Croatie qui affrontera la France en finale de la Coupe du monde. Il y a 20 ans, sur la route du sacre mondial, les Bleus avaient éliminés les Croates en demi-finale. Rendez-vous dimanche à Moscou pour une autre histoire à écrire.

Rapidement menés après un coup franc sublime de Kieran Trippier (5e), les Croates ont égalisé en milieu de seconde période grâce à un but d’Ivan Perisic (68e), avant que Mario Mandzukic assome les Anglais en seconde partie du temps additionnel (108e).

Les Anglais, plus dangereux tout au long de la première période auraient même pu doubler la mise, mais les positions de hors-jeu de Harry Kane (22e et 30e) et l’absence de précision de Jesse Lingard, (36e) n’ont rien donné. En face, malgré les multiples tentatives d’Ante Rebic sur le côté droit, jamais les Croates ne semblaient vraiment en mesure de mettre en danger une équipe anglaise bien en place et appliquée.

Visiblement épuisés, les Croates se montraient incapables de faire déjouer la défense anglaise. Les frappes lointaines d’Ante Rebic et d’Ivan Perisic ne trouvaient pas le cadre ou étaient contrées (65e). Quant à Luka Modric et Ivan Rakitic, ils peinaient à peser.

Alors que l’on n’imaginait presque plus un retour croate, Ivan Perisic est venu devancer Trippier et Walker sur un centre de Sime Vrsaljko pour l’égalité (68e).

Le même Ivan Perisic est passé à quelques millimètres du doublé sur un superbe enchaînement, mais sa frappe a trouvé le poteau (71e). Revigorés, les Croates faisaient souffrir la défense anglaise.

Ereintés, à l’image de Strinic sorti pour cause de crampes (93e), les Croates, qui jouaient là leur troisième prolongation consécutive, semblaient en-dessous, au moins physiquement. Sur sa ligne, Sime Vrsaljko sauvait une sublime tête de John Stones, qui prenait le chemin de la lucarne (99e).

Dans la foulée c’est Pickford qui réalisait l’arrêt le plus important de sa carrière en s’imposant devant Mario Mandzukic, qui s’était jeté dans ses jambes (105e).

Trois minutes plus tard, l’attaquant croate profitait d’une déviation de Perisic pour échapper au marquage anglais, croiser une frappe puissante et inscrire son deuxième but de la Coupe du monde, synonyme de qualification pour la finale. A 10, après la blessure de Trippier et sans changement restant, les Anglais ont eu deux coups francs intéressants, mais ils n’ont pas réussi à réagir.

Comme en 1990, l’Angleterre échouait aux portes de la finale. La Croatie, elle, a trois jours pour récupérer avant de jouer le match le plus important de son histoire.

La Croatie a en tout cas deux nouveaux héros et les Bleus deux joueurs à surveiller: “Super Mario” Mandzukic, attaquant de la Juventus Turin, a inscrit le but de la victoire à la 109e minute, sur une passe d’Ivan Perisic (Inter Milan), qui avait auparavant arraché l’égalisation. Ils permettent à leur pays de disputer sa première finale, alors que ce sera la troisième pour les Bleus, après le succès de 1998 et l’échec de 2006.

La France, qui a battu la Belgique mardi (1-0) et a donc bénéficié d’un jour supplémentaire de repos, aura un avantage fraîcheur sur son adversaire.

Il y aura du beau monde dimanche à Moscou (coup d’envoi à 17h00). Le couple présidentiel français, Emmanuel Macron avec son épouse Brigitte sera en tribunes, pour assister à la finale.

En tout cas, la France, elle, a déjà les yeux dans ses Bleus.

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here