Coupe Du Monde : Les Bleus acclamés sur les Champs-Elysées lors d’un retour triomphal en France

France's fans greet France's national football team players as they celebrate on the roof of a bus while they parade down the Champs-Elysee avenue in Paris, on July 16, 2018 after winning the Russia 2018 World Cup final football match. / AFP PHOTO / Bertrand GUAY

Des centaines de milliers de personnes ont célébré lundi la victoire d’Hugo Lloris et de ses coéquipiers en finale de la Coupe du monde.

Après le sacre, le retour triomphal des champions du monde. Accueillis en héros lundi 16 juillet sur le sol français, les Bleus ont descendu les Champs-Elysées, où ils ont célébré leur titre avec des centaines de milliers de personnes, avant d’être reçus à l’Elysée dans la soirée.

Joueurs et encadrants de l’équipe de France, auréolés du deuxième titre mondial de l’histoire des Bleus, vingt ans après celui de 1998, avaient atterri peu avant 17 heures à Roissy, moins de vingt-quatre heures après leur victoire face à la Croatie (4-2), au stade Loujniki de Moscou.

Le capitaine Hugo Lloris, trophée en main, et le sélectionneur Didier Deschamps sont sortis les premiers de l’avion, acclamés par une foule venue nombreuse pour les féliciter. Accueillis par la ministre des sports, Laura Flessel, et euphoriques malgré leur courte nuit, ils ont parcouru le tapis rouge jusqu’à un petit podium, où ils ont posé pour les photographes.

Après avoir enfilé une chemise, un costume et patienté plus d’une heure dans un salon de l’aéroport, ils ont embarqué à bord d’un bus frappé des deux étoiles et de l’inscription « champions du monde » en direction des Champs-Elysées.

Ainsi escorté par des dizaines de motos dont de nombreux policiers et caméras de télévision, mais aussi des anonymes venus les acclamer — le car des Bleus a parcouru une trentaine de kilomètres avant d’arriver sur la place de l’Etoile. Kylian Mbappé et ses coéquipiers ont de nouveau changé de moyen de transport, montant dans un bus à impériale pour refaire le même chemin emprunté par leurs aînés victorieux vingt ans plus tôt, jusqu’au rond-point des Champs-Elysées.

Que du bonheur de revenir ici vingt ans après pour Christian Entat, 74 ans, qui abordait fièrement son maillot de l’époque, avant l’étoile, et « qui a encore la sueur de 98 ! »

Les Bleus ont ensuite été reçus par le président de la République à l’Elysée. « Ne changez rien ! », leur a lancé Emmanuel Macron entre deux Marseillaises et avant que Paul Pogba ne s’empare du micro pour entonner les chants de supporteurs qui ont rythmé la compétition. Un discours très court, dans lequel le président a de nouveau dit « merci » aux joueurs, rassemblés dans le jardin de l’Elysée avec quelque trois mille personnes, dont près de la moitié de jeunes évoluant dans les clubs où les champions ont été formés.

Comme leurs aînés de 1998, les héros de Moscou seront décorés de la Légion d’honneur, mais celle-ci ne leur sera remise que dans quelques mois, à une date non encore déterminée, a annoncé lundi l’Elysée.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here