Des décharges à ciel ouvert : Macky Sall demande un Plan d’urgence

Dakar-decharge

Des tonnes et des tonnes de déchets jonchent les plages, les baies, les quartiers et autre rues du Sénégal et indisposent les populations. La gestion des déchets est un casse-tête dans la région de Dakar au Sénégal. Il existe de nombreuses décharges sauvages dans la zone, plus ou moins importantes. Une situation plus qu’alarmante, Le chef de l’Etat Macky Sall lance un plan d’urgence !

La plus célèbre décharge de la zone se trouve dans la commune de Keur Massar, située dans l’est de Dakar. Il s’agit de la décharge de Mbeubeuss, l’une des plus vastes d’Afrique de l’ouest, où s’activent quotidiennement de très nombreux travailleurs, majoritairement du secteur informel, mais aussi de l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG), rattachée au ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire.

insalubrité-rue-SénégalAutre endroit parmi les plus pollués de Dakar, la baie de Hann. A l’occasion de la Journée mondiale du nettoyage, les habitants de Dakar se sont mobilisés pour rendre sa propreté à une partie de la baie de Hann. Ce rivage de Dakar est passé en quelques années du titre envié d«une des plus belles baies du monde», à celui nettement moins glamour d«une des plus polluées». Les associations ont rassemblé des volontaires.

 

plage-Ngor-DakarBrouettes, pelles, pinces et huile de coude ont été nécessaires, pour venir à bout des déchets qui jonchaient une partie du rivage de la baie de Hann. Les photos des berges parsemées de cadavres d’animaux, de détritus, et maculées de quantité de produits chimiques ont témoigné de l’état désastreux du site. Bordée d’industries et d’habitations qui déversent sans discernement, ni précautions, leurs eaux usées industrielles ou domestiques, la baie est victime d’une pollution souvent fatale à la faune sauvage locale et néfaste pour l’homme. Les volontaires encadrés par des associations dédiées à la dépollution de la baie ont agi pour alerter et mobiliser.

nettoyage_baie_hannMacky Sall, le président du Sénégal, insiste pour que cette dépollution soit faite rapidement. Les Pays-Bas ont fait un don de 20 millions d’euros qui, couplé à une subvention de l’Agence française de Développement, a permis de boucler le budget nécessaire à la réalisation de ce chantier. La baie de Hann attend maintenant de retrouver sa splendeur d’antan.

Le Président Macky Sall a abordé, lors du Conseil des ministres du mercredi 26 septembre, l’état d’insalubrité des villes et l’amélioration durable du cadre de vie des populations.

Le chef de l’Etat a souligné que, malgré les efforts soutenus de l’Etat, la multiplication des problèmes d’assainissement dans certains quartiers de l’agglomération de Dakar, ainsi que dans certaines capitales régionales et départementales demeurent.

Il a demandé à cet effet, au Gouvernement d’engager, sans délai, avec les communes, l’exécution préventive d’un Plan d’urgence d’amélioration du cadre de vie des populations par la mise en place, sur l’étendue du territoire national, d’un système performant d’enlèvement des ordures et d’assainissement des eaux usées.

Dans la foulée, le chef de l’Etat a indiqué le prix qu’il attache à la mobilisation exceptionnelle et conjointe du Service national d’hygiène, de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers, de la Direction des Eaux et Forêts, et de la Direction des Espaces verts, afin d’asseoir durablement une qualité de vie meilleure des populations dans nos différentes localités.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here