Le Sénégal a de bonnes bases pour se lancer dans l’exploitation du pétrole et du gaz

La directrice des opérations de la Banque mondiale, Louise Cord, a assuré, mardi à Dakar, que le Sénégal dispose de ‘’beaucoup de bonnes choses’’ pour démarrer l’exploitation de ses gisements de pétrole et de gaz.

‘’Il y a beaucoup de bonnes choses pour démarrer cette expérience’’, a-t-il dit lors d’un panel sur la transparence et la gouvernance du secteur gazier et pétrolier au Sénégal.

Certes, le Sénégal n’est qu’au début de ce voyage, mais il démarre déjà avec une ‘’très bonne base’’, a-t-elle affirmé. ‘’L’économie est diversifiée et ne dépend pas des ressources naturelles. Elle a d’autres dynamismes (…), avec une gestion financière modérée’’, a souligné Mme Cord.

Elle affirme par ailleurs que la phase d’exploitation du pétrole et du gaz doit se dérouler dans ‘’l’ouverture et la transparence’’.

Fréderik Reinfeldt, le président de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), juge, lui, que le Sénégal est sur la ‘’bonne voie’’. Il a qualifié d’importants les efforts fournis par le gouvernement sénégalais pour la transparence dans les industries extractives.

L’ITIE dispose, selon son président, d’une masse de données avec lesquelles le Sénégal peut prendre connaissance des ‘’bons et mauvais exemples’’ dans ce domaine.

Fréderik Reinfeldt suggère aux autorités sénégalaises de ‘’prendre le temps de construire les infrastructures’’ et de faire des ‘’investissements souverains’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here