Découvrez les 5 femmes les plus influentes du Sénégal

Femmes d’influences, ces leaders féminins font bouger les lignes. Combattantes et investies dans leurs missions, elles sont des dirigeantes et défendent le droit des femmes. Présentes et dynamiques, elles n’ont rien à envier aux hommes. Voici le Top 5 des femmes les plus influentes du Sénégal.

Marieme Faye Sall : Première Dame du Sénégal

faye-Sall-mariemeMadame Marème Faye Sall, Première Dame du Sénégal, est née à Saint Louis, où elle a été éduquée dans le cycle primaire, avant de s’établir avec sa famille à Diourbel.  Quatrième d’une famille de huit enfants, elle se spécialise, plus tard, dans l’électrotechnique en décrochant un baccalauréat technique pour continuer à l’Institut Supérieur de Technologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar avec l’ambition d’y poursuivre une carrière en génie électrique. Elle décide après son premier enfant de se consacrer entièrement à sa famille. La femme du President est fière d’avoir contribué, aux côtés de son époux, Macky Sall, avant et durant la campagne électorale de 2012, et depuis l’accession de ce dernier à la magistrature suprême, à faire avancer le Sénégal vers un nouveau creuset d’humanisme, de partage équilibré et transparent des opportunités au bénéfice des populations les plus vulnérables. La Première Dame du Senegal, Madame Marème Faye Sall, dirige la « Fondation Servir le Sénégal ».

 

Viviane Chidid : Meilleure artiste féminine au Sénégal

viviane-chedid

Viviane Chidid est une chanteuse sénégalaise de mbalax et de R&B née le 8 mars 1972 à Mbour au Sénégal. A partir de 1993 elle devient choriste dans le groupe de Youssou N’Dour, le « Super Étoile de Dakar ». Quelques années plus tard, elle épouse Bouba N’Dour, le frère de Youssou Ndour, qui deviendra son propre manager. Elle gagne une notoriété internationale auprès de Youssou N’Dour, notamment en interprétant parfois avec lui lors de concerts publics. En 2011, elle est nommée artiste de l’année et artiste féminine de l’année. Elle est récompensée meilleure chanson de l’Afrique de l’Ouest mais également, meilleure Afro-Rythme chanson. Lauréate du Pan African Artist of Year Award (Prix de l’artiste panafricain de l’année), à la cérémonie des Cameroon Entertainment Awards 2012. Viviane est nominée dans la catégorie « Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Ouest », dans le cadre de la 12e édition des Kora-All Africa Music Awards, qui est décernés le 29 décembre 2012 à Abidjan. A nouveau, elle a récemment été distinguée dans la catégorie “meilleure artiste féminin d’Afrique de l’Ouest” par Afrima, All Africa Music Awards.

 

Aminata Touré: ancienne Premier Ministre

aminata-touréNée le 12 octobre 1962 à Dakar, elle est une femme politique sénégalaise. Militante pour les droits de l’homme et fonctionnaire à l’ONU, elle est ministre de la Justice de 2012 à 2013 puis Première ministre de 2013 à 2014. Fille d’un médecin et d’une sage-femme, Aminata Touré passe sa scolarité à Tambacounda (où son père est affecté) puis suit sa sixième au lycée Gaston-Berger de Kaolack. En 1981, elle est lauréate du concours général en économie et bachelière en série D, au lycée Van Vollenhoven de Dakar. Elle étudie ensuite en France et obtient une maîtrise d’économie à Dijon, un DESS de gestion des entreprises à Aix-en-Provence et un doctorat en management financier international de l’École internationale de management de Paris. Elle débute sa carrière professionnelle en 1988, au sein de la compagnie des transports publics de Dakar, la SOTRAC, dont elle dirige le département marketing et communication. Aminata Touré devient ensuite directrice des programmes de l’Association sénégalaise pour le bien-être familial. En 1995, elle travaille pour le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), d’abord comme conseillère technique principale au ministère de la Famille et de l’Action sociale du Burkina Faso puis en qualité de conseillère régionale du FNUAP pour les pays africains francophones et coordinatrice du programme « genre et VIH » en Afrique de l’Ouest pour le bureau régional du Fonds des Nations unies pour la Femme. Elle encourage notamment la planification familiale et la santé de la reproduction. En 2003, elle est nommée à New York directrice du département droit humain du FNUAP. Elle deviendra en 2010 directrice du cabinet de Macky Sall, président de l’Alliance pour la République, et participe l’année suivante à l’écriture du programme de Sall pour la campagne électorale présidentielle de 2012. Durant ses premiers mois d’exercice, elle met en œuvre la lutte contre la corruption voulue par Macky Sall.

 

Binta-DiopBinta Diop : une combattante pour le droit des femmes

Elle est la fondatrice et présidente de l’Ong « Femmes africa solidarité » (Fas). Elle a initié de nombreux programmes en faveur de la paix dont une initiative sur les femmes, la paix et la sécurité qui a aboutit à la création d’un important mouvement de femmes en Afrique de l’Ouest, le « Réseau des femmes du fleuve Mano pour la paix » (Marwopnet) qui fut récompensé par le Prix des droits de l’Homme de l’Assemblée générale des Nations unies en 2003. Bineta Diop a dirigé des équipes d’observation électorale dans des pays post-conflits comme au Liberia ainsi que des missions de solidarité en faveur des femmes en situation de crise comme ce fut le cas en Guinée. Elle a facilité le dialogue pour la paix entre les femmes, notamment durant le processus de négociation de la paix au Burundi et en République démocratique du Congo (Rdc). Elle a aussi joué un rôle déterminant dans l’adoption du principe de parité entre les sexes par la Commission de l’Union africaine en 2003 ; ce qui a permis la nomination de 5 commissaires féminins ainsi que l’adoption du Protocole à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples, relatif aux droits des femmes (Maputo – 2003) et de la « Déclaration solennelle pour l’égalité de genre en Afrique » (juillet 2004). En 2011, le Times Magazine l’a classée parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde et, en 2012, l’University of peace (Up) lui a décerné le titre de Docteur « honoris causa » dans le domaine des études de la paix internationale. Elle figure aussi parmi « ceux qui dirigent et construisent » « Le Forum des 100 personnalités qui font la Suisse » publié par l’Hebdo.

 

Moussoukoro Diop, l’icone féminine du digital en Afrique

Moussoukoro-DiopAvec plus de 8.000 abonnés sur twitter, elle est une ingénieure en informatique passionnée du digital. Depuis ses débuts en 2010, Moussoukoro a fait ses preuves dans de nombreuses entreprises en Information et en Communication. Cette sénégalaise d’origine malienne, gambienne et guinéenne est l’une des ambassadrices du Réseau des Bloggeurs du Sénégal et se bat pour que les femmes pour qu’elles soient de plus en plus représentées dans le monde digital. En mars 2015, elle a été élue parmi les femmes digitales de l’année. Dans le Forbes Afrique du mois de juin 2015, elle a été citée comme une des rares femmes d’Afrique de l’Ouest à innover dans le domaine du digital. Elle a participé à l’organisation du 1er forum Africtivistes à Dakar, à plusieurs combats au Sénégal comme le 23 juin, #NonAuMur, #SenStopEbola, #AfricaSaysNo, #BringBackOurgirls, etc. Elle est, aujourd’hui, très engagée dans la scolarisation des jeunes filles, la lutte contre les maltraitances subies par les femmes et pour une meilleure formation des femmes sur les réseaux sociaux et leur meilleure implication dans les Tic. Femme de poigne, Moussoukoro incite aujourd’hui les femmes à la rejoindre dans ce métier qu’elle pratique avec dévotion.

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here