Au Sénégal, la NBA veut mettre la main sur les pépites africaines

NBA-Africa-Seed-

La première « NBA Academy Africa » a été officiellement lancée lundi 26 novembre à Saly, au sud de Dakar. Amadou Gallo Fall, vice-président de la ligue américaine, explique en quoi l’ouverture de ce centre d’entraînement est un investissement qui tend à faciliter le développement du basket.

Les nouvelles installations comprennent deux terrains de basket-ball couverts, un centre d’activités multiples, une salle de musculation et de fitness, une salle de conférence ainsi que des dortoirs. Le centre sera aussi doté d’installations éducatives. Cette nouvelle installation sera la première du genre sur le continent africain.

« Nous sommes ravis d’ouvrir ce nouveau centre magnifique à Saly pour nos jeunes prospects de la NBA Academy Africa » a déclaré Amadou Gallo Fall, Vice-Président and Directeur Général de la NBA en Afrique. « Cette installation donnera la possibilité, à tous nos jeunes joueurs africains en devenir, d’accéder à des terrains et infrastructures de classe mondiale sous la tutelle de nos entraîneurs de la NBA. Cette installation et son environnement contribueront à maintenir notre engagement en faveur d’une approche globale du développement du joueur et à fournir à l’élite de nos étudiants-athlètes les outils nécessaires pour réussir sur et en dehors du terrain. »

La NBA Academy Africa contribuera au développement des initiatives existantes de la NBA en matière de basket-ball et de développement pour la jeunesse en Afrique, notamment le programme Jr. NBA, pour les filles et garçons âgés de 16 ou moins, au Sénégal, en Angola, Cameroun, Congo, Kenya, Maroc, Mozambique, Nigeria, Côte d’Ivoire, Rwanda, Tanzanie, Ouganda et en Afrique du Sud. Le Basketball Without Borders, programme de la NBA et de la FIBA pour le développement du basket-ball et de la sensibilisation communautaire, a été organisé 16 fois en Afrique, et a permis à dix anciens participants d’être draftés en NBA.

le Sénégal était un choix logique, car il a une très forte tradition de basket. De grands joueurs en sont originaires, comme Makhtar Ndiaye ou Mamadou NDiaye, les équipes nationales ont remporté de grands titres à l’international et il y a un réel engouement pour ce sport.

Le basket est le deuxième sport au monde. Et, dans la plupart des pays, il n’est plus nécessaire de le vendre. Le Sénégal fait partie de ceux-là : le talent est là, le sport est populaire, le nombre de joueurs africains qui arrivent en NBA est en hausse. Depuis 2016, la NBA se concentre donc sur la détection et la formation de talents. Il nous fallait créer une structure solide pour faire le pont entre les pays africains et la

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here