Le CNRA rappelle aux journalistes leur devoir de neutralité à l’approche de la présidentielle

presse-neutralité-Sénégal

En vue de l’élection présidentielle prévue le 24 février 2019, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel a rencontré ce lundi, les journalistes de la zone Sud (Kolda, Sédhiou et Ziguinchor). L’objectif de la rencontre, selon Babacar Diagne, le président du CNRA, était de rappeler aux correspondants de presse leur lourde responsabilité dans la couverture médiatique d’une élection présidentielle en zone de conflit.

Pour le président du Cnra, le journaliste ne doit rien faire qui puisse exaspérer, fâcher ou révolter, soulignant que les moyens de la manipulation sont devenus très courants. Alertant que l’absence de neutralité du journaliste peut porter préjudice à la démocratie, Babacar Diagne a appelé ses confrères à la vigilance, par rapport aux sources, à la responsabilité et à la solidarité.

Aussi bien avant, pendant qu’après l’élection, le journaliste est appelé à respecter les règles d’éthique, de déontologie, d’équilibre et d’équité, a rappelé son conseiller juridique, Matar Sall.

Babacar Diagne insiste sur cette notion de transparence et de justesse. Il encourage les journalistes à tendre leurs micros aux personnes qui prônent le développement et la paix, dans un but, celui de diffuser des informations constructives et porteuses d’espoir.

L’adjoint au maire, Seydou Sané, en souhaitant la bienvenue aux participants, s’est d’abord félicité de la rencontre, puis a souligné que lorsque le journaliste parle mal, il peut créer l’insurrection, mais quand il parle bien, il créer l’espoir et la stabilité. Le gouverneur de région, quant à lui, a souhaité que l’on fasse parvenir aux populations des informations utiles et justes, pour garder la stabilité et l’unité du terroir. «La rencontre est juste pour se rappeler certains règles et principes que vous connaissez déjà», a-t-il lancé aux journalistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here