Procès Khalifa Sall : demande de renvoi rejeté et audience suspendue

cour-supreme-KhalifaSall

L’ex maire de Dakar Khalifa Sall a décidé d’utiliser son dernier recours, à quatre jours de la clôture des dépôts des candidatures pour la présidentielle de février 2019.

Le procés de l’ex édile a débuté ce jeudi 20 décembre en cassation. La tension était vive dans la salle d’audience de la Cour suprême. Si les avocats de Khalifa Sall ont plaidé, ce matin, pour la jonction de toutes les procédures, en l’occurrence tous les pourvois. La haute instance de justice a quant à elle rejeté la demande de renvoi du procès et a suspendu la séance.

Empétré dans une bataille juridique, c’est dans un contexte très politique que la séance s’est déroulée. Alors que Khalifa Sall est candidat déclaré à la présidentielle de février, le juge de la Cour suprême a rejeté la demande de renvoi du procés. Reconnu coupable et condamné pour 5 ans ferme pour escroquerie portant sur des derniers publics, assortis d’une amande de 1,8 milliard de francs Cfa ( décision qu’a confirmée la Cour d’Appel de Dakar).

Khalifa Sall abat ses dernières cartes, seulement, au vue des chefs d’accusations il est peu probable que le juge vote en faveur d’une quelconque libération. Sa candidature pourrait être compromise par la décision de plus haute instance de juridiction du pays. Son avenir politique s’assombrit de jour en jour…

Si quelques partisans sont venus le soutenir, une grande majorité des Sénégalais restent perplexes et n’envisagent pas de le gracier, à cause de l’inéligibilité liée au détournement de derniers publics.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here