Bilan de la campagne horticole 2018: Le Sénégal bat un record

horticulture-senegal

La compagne horticole de l’année 2018 est jugée satisfaisante. Mieux , le Sénégal a battu les records avec une production  122 000 tonnes.

Lors de l’atelier de restitution organisé hier, le  président de la coopérative des acteurs de l’horticulture du Sénégal s’est réjouit des efforts consentis par les acteurs de cette filière: « Nous sommes partis de très loin, pendant plusieurs années, on ne faisait pas plus de 5000 tonnes d’exportation, mais, ces dernières années, sur un seul produit et avec des temps de présence trés réduit sur le marché international. Maintenant, il ya une bonne progression régulière des volumes qui nous a menés cette année à un niveau record », a indiqué Cheikh Ngane qui précise que derrière ces chiffres, il ya une diversification de la gamme des produits qu’ils mettent sur le marché (plus d’une dizaine se spéculations). Ce dernier de préciser qu’il ya aussi tout un arsenal de diversification dans le transport pas par voie maritime essentiellement. A cela s’ajoute le fait que le Sénégal est présent, désormais, sur le marché international presque toute l’année:  » Avant, on était arrivés à des années où on avait seulement, 5 semaines d’exportation. En plus le Sénégal est réputé comme un pays qui fait beaucoup d’efforts sur la gestion de la qualité « , fait savoir M. Ngane.
Ce dernier de préciser, toutefois, que les objectifs étaient d’arriver, en 2018, à 157 000 tonnes. Ce qui revient à dire qu’il ya un gap à rattraper dans la phase 2 du Pse en renforçant, le dispositif, l’organisation : « Nous devons renforcer le dispositif et la direction de la protection des végétaux pour les contrôles parce  que la qualité est devenue une condition d’accès au marché international », dit-til non sans préciser qu’ il faut aussi lutter contre l’invasion de la mangue de mouche qui fait beaucoup de dégâts.

Le ministre de l’agriculture qui a salué les efforts consentis par les acteurs de l’horticulture: « il nous faut aller plus loin et faire plus il de serait pas utopique de dire que d’autres records seront battus. Et pour y arriver il faut y croire, fait savoir Dr Papa Abdoulaye Seck qui des 11 points qui font que le Sénégal peut y arriver.

A côté de ces 11 points, le ministre donne 10 recommandations qui, une fois appliquées permettront la revalorisation du secteur horticole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here