Un Sénégalais à la tête d’un centre de recherche sur l’intelligence artificielle de Google

moustapha-Cisse

Mouhamadou Moustapha Cissé, le jeune Sénégalais, docteur en informatique, diplômé de l’université Pierre et Marie Curie à Paris, a été nommé à la tête du premier centre africain de recherche en intelligence artificielle que Google a ouvert au Ghana. Le parcours exceptionnel d’un jeune scientifique sénégalais qui veut repousser les limites de l’IA sur le continent et aider à relever les défis dans des domaines tels que la santé, l’agriculture, de l’écologie et l’éducation.

Mouhamadou Moustapha Cissé a été nommé à la tête du premier centre africain de recherche en intelligence artificielle. Après des études en mathématiques puis en physique à l’université Gaston Berger au Sénégal, Moustapha obtient son doctorat en Computer Sciences en 2014 à l’université Pierre et Marie Curie où il s’est inscrit, en 2008.

En 2016, Cissé est repéré par le géant des reseaux sociaux. Il intègre le Facebook Artificial Intellignec Research(FAIR) basé à Paris. Pendant deux ans, il travaille au centre de l’intelligence artificielle (IA) à Facebook. Le Sénégalais et son équipe seront à l’origine de tous les progrès réalisés par Facebook dans l’intelligence artificielle.

Déterminé à faire bouger les choses dans le domaine de la santé, l’agriculture, de l’écologie et l’éducation Moustapha repousse toujours les limites pour offrir le meilleur ‘’ Je m’engage à construire une intelligence artificielle axiologique pour améliorer notre société, en particulier la vie de ceux qui en ont le plus besoin’’, déclare-t-il.

Google remarque le fils de Saint-Louis et le contacte depuis Mountain View. Le 13 juin 2018, le jeune Sénégalais devient officiellement le directeur du premier centre africain de recherche en intelligence artificielle du géant du web, Google AI Research Center Accra.

Il s’agit du premier centre d’intelligence artificielle que Google lance en Afrique. Accra est la première capitale africaine à accueillir un centre de recherche en intelligence artificielle et la onzième au niveau mondial. La mission confiée à Mouhamadou Moustapha Cissé par Google est de former les jeunes africains sur toutes les applications possibles de l’intelligence artificielle. Mouhamadou Moustapha Cissé se fixe comme objectif de repousser les limites de l’intelligence artificielle pour relever des défis. Et cela, grâce au deep learning, une technique qui permet de développer des programmes de reconnaissance vocale et faciale.

Les dépenses en intelligence artificielle en Afrique se chiffreront à 114 millions de dollars, en 2021. Le programme Digital Skills for Africa de la firme américaine a formé 10 millions d’Africains en compétences digitales et une autre personne fait également parler d’elle dans le monde des TIC : la Sénégalaise Yacine Barro qui dirige Microsoft Afrique de l’Ouest et centrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here