Macky Sall avertit Me Abdoulaye Wade

mackySall-bby

On s’y attendait. Macky Sall a répondu à l’ancien Président du Sénégal, Abdoulaye Wade qui avait exhorté ses partisans à perturber le scrutin du 24 février prochain. Le candidat de Bby, qui a présidé un grand meeting à Diourbel, s’est montré ferme en martelant que l’Etat prendra toutes ses responsabilités pour sécuriser le vote.

«Une personne avertie en vaut deux !» Macky Sall a tapé hier du poing sur la table pour avertir Abdoulaye Wade qui a annoncé sa volonté de saboter l’élection présidentielle. Il a rassuré les uns et les autres quant à la bonne tenue du scrutin du 24 février prochain.

Reste à savoir si le pape du Sopi entendra l’avertissement lancé par le chef de l’Etat et candidat de la coalition présidentielle. Le teigneux secrétaire général du PDS, Abdoulaye Wade, avait appelé ses militants notamment les femmes et les jeunes à s’attaquer aux bureaux de vote et à brûler les listes électorales et les procès-verbaux qu’il juge frauduleux. Mais Macky Sall compte faire échouer cette entreprise. Hier, face à ses militants et sympathisants à Diourbel, il leur a demandé de se lever très tôt le 24 février et d’aller voter. «Soyez rassuré, rien ne va se passer s’il plait à Dieu. Rien. Allez voter, votre sécurité sera assurée par l’Etat ; c’est sa vocation naturelle. L’Etat a le devoir d’assurer la protection des citoyens et d’assurer la sécurité de l’exercice de leur choix. C’est la Constitution qui le dicte et l’Etat prendra toutes ses responsabilités pour que le vote du 24 février puisse se dérouler sur l’ensemble du territoire national sans heurts. Donc que personne ne vous intimide. Allez très tôt dans vos lieux de vote. Faites le rang et retournez chez vous attendre les résultats. Le reste, c’est notre affaire à nous», a-t-il martelé.

Ainsi, Macky Sall a averti ses ex-frères libéraux. En tout cas, si cela ne dépendait que de Wade,«jusqu’au boutiste», les cartes seront rebattues avec à la clef une participation garantie de son fils et candidat du PDS dans le jeu électoral. Mais la question que tout le monde se pose est de savoir jusqu’où ses militants et poulains sont prêts à aller dans cette dynamique.En attendant, le leader de Bby s’est réjoui de la déferlante qui le suit depuis le premier jour de campagne renouvelée hier à Diourbel.

Ceci montre, selon lui, que le peuple sénégalais a fait son choix et affirme très clairement son adhésion à sa vision. «Ce déferlement qui a été vu dans toutes les contrées, dans les villes comme dans les campagnes m’engage davantage à rester plus que jamais au service des Sénégalais. Et soyez surs que ce deuxième mandat sera encore plus productif, plus important que le précédent mandat. Nous allons y travailler pour que le Sénégal soit définitivement porté sur la rampe de l’émergence», a promis le candidat de la coalition BBY.

Séduit par la liesse populaire à Diourbel, après Guinguinéo, Gossas et Bambey, Macky Sall affirme que Diourbel a remporté le palme de la mobilisation. «Si les Thiessois, Fatickois, Rufisquois et autres ne se seraient pas fâchés, j’arrêterai ici la campagne. Je serai retourné à Mermoz pour attendre les résultats, le 24 février», explique-t-il.

Le chef de l’Etat pense que cette déferlante depuis le début montre l’adhésion profonde de la population à la politique qu’il a mise en œuvre depuis sept ans. «Vous avezdit oui pour la continuation du PSE, du PUDC, le renouveau industriel, entre autres», a-t-il soutenu. Il demande ainsi aux Diourbellois de lui redonner la victoire comme ils l’avaient fait en 2009 lorsqu’il s’était lancé. «Je voudrais que vous me renouveliez votre confiance de la façon la plus brillante qu’il soit», a-t-il sollicité.

MACKY PROMET UNE BANQUE DÉDIÉE À LA DIASPORA SÉNÉGALAISE

Depuis Diourbel, Macky Sall aparlé à la diaspora sénégalaise, la quinzième région du Sénégal. Selon lui, leur contribution à l’économie fait deux fois l’aide publique au développement, plus de 1200 milliards de Fcfa par an. «Je m’engage à revoir les conditions de la création d’une banque dédiée à la diaspora pour le financement de leurs habitats, mais aussi pour leurs activités de retour au Sénégal. Si cela ne dépendait que de moi, j’allais dans les 20 jours de la campagne vous rendre visite en Afrique, en Europe, en Amérique et en Asie. Mais, ce n’est pas possible par manque de temps», a-t-il déclaré avant de leur demander de lui renouveler leur confiance au soir du 24 février prochain.

Il assure que le prochain mandat sera aussi un mandat pour les Sénégalais de l’extérieur. » Par ailleurs, Macky Sall s’est souvenu de la Société électrique et industrielle du Baol (SEIB) qui transformait l’arachide pour en faire de l’huile, de la pâte dentifrice et du beurre. Aussi, promet-il de relancer cela avec la Sonacos afin que les jeunes puissent trouver de l’emploi.

Le candidat de BBY a également annoncé qu’il yaura des centres de formation pour que les jeunes puissent apprendre l’industrie de commerce et de transformation. «C’est cela le volet industrialisation du PAP2 à mettre en œuvre entre 2019 à 2024», a-t-il terminé. A préciserqu’avant Diourbel, Macky Sall a présidé un meeting à Bambey où il a été accueilli par une grande foule. Là aussi, il a fait de nombreuses promesses. Il en est ainsi de la construction de nouveaux forages à Ndangalma ainsi que la mise en œuvre de certains projets dans le cadre du PUDC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here