Pacte vert européen : quatre questions sur le “paquet climat” sur lequel se sont échauffés les eurodéputés au Parlement de Strasbourg

L’interdiction de vendre des voitures neuves équipées de moteurs thermiques à partir de 2035 au sein de l’UE a été adoptée ce mercredi. En revanche, plusieurs autres mesures ont été retoquées et doivent repasser en commission.

Après-midi agitée, surprenante et “historique” au Parlement européen. Dans une ambiance électrique (c’est le cas de le dire), les députés européens ont dû se prononcer, mercredi 8 juin, sur huit propositions du “paquet climat”. Ce projet de l’Union européenne, aussi appelé “ajustement à l’objectif 55”, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55% d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990, et à parvenir à la neutralité carbone d’ici à 2050. Franceinfo revient sur ce projet et sur le vote des eurodéputés en quatre questions.

La racine se trouve dans l’accord de Paris (en PDF), établi lors de la COP15, fin 2015. Il a donné naissance au Pacte vert de l’Union européenne (en anglais) ou “Green Deal” européen, initié en 2019. Le texte s’est concrétisé dans ce “paquet climat” présenté par la Commission européenne en juillet 2021. Deux grandes échéances, avec deux grands objectifs, sont posées. A l’horizon 2030, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, au sein de l’Union européenne, d’au moins 55% par rapport aux niveaux de 1990. Puis, à l’horizon 2050, la neutralité carbone.